Les Ô troubles

Les Ô troubles

Pandemonium, intégrale, scénario de Christophe Bec, dessin de Stefano Raffaele & couleurs de Marie-Paule Alluard, aux éditions Soleil, Octobre 2012

6,5/10

 

        Été 1951. Doris amène Cora, sa petite fille malade, au Waverly Hills Sanatorium. Elle y avait été elle-même soignée à l'âge de 11 ans. L'hôpital est le plus réputé des États-Unis en matière de traitement de la tuberculose. Mais elle ne se doute pas qu'en réalité, elle ne pouvait trouver pire endroit au monde pour faire soigner sa fille... (4e de couverture)

 

WH 1.gif

 

        Une chose est sûre, je l’ai attendu ce volume ! Et pour cause : l’histoire se déroule au Waverly Hills Sanatorium ! Voici un lieu qui me fascine de longue date, sans que je parvienne à trouver quelque chose de vraiment intéressant à son sujet. Il s’agit de l’un des bâtiments réputés comme les plus hantés des États-Unis, les récits sont nombreux et assez plaisants à son sujet. Pour son histoire, je vous laisse vous référer aux divers ouvrages dans lesquels il est cité, ou encore à ses évocations sur la toile. Après tout, une légende urbaine n’a que faire de la façon dont on la découvre… (Mais si je m’étale là-dessus maintenant, je ne suis pas prête de vous parler de Pandemonium !)

 

WH 4.jpg

 

        Aussitôt offert, aussitôt lu ! Mais…un peu déçue…

En effet, je trouve qu’il y a clairement deux plans dans ce livre : le visuel, et le scénario. Alors que le premier m’a littéralement scotchée par un réalisme impressionnant sur lequel je vais revenir, le second m’a fait l’effet d’une allumette mouillée (oui, ça ne doit pas être ça l’expression, mais on s’en fou !). Je m’explique :

        Dès la première partie de l’ouvrage, c’est le bonheur graphique complet : les lieux sont retranscrits à la perfection. On est face à la reproduction exacte du Sanatorium qui reprend vie sous les traits de Stefano Raffaele. Les salles communes, le solarium ou encore l’étage des enfants sont absolument identiques aux photographies des lieux, s’en est troublant. À ces précisions visuelles, s’ajoutent de petites phrases telles que : « Tu sens, Cora, cette bonne odeur de café et de pain grillé ? » Si l’on en croit les différents témoignages des gardiens du lieu déserté, cette odeur est aujourd’hui présente dans la salle à l’heure des déjeuners, comme un fantôme olfactif, et elle n’annonce rien de bon…

 

WH salle 1.jpg

WH salle 2 bis.JPG

 

        Les salles d’examens, les appareils à rayons, à trépanation, sont des reproductions exactes. Et bien sûr, le lugubre « Tunnel de la mort » et son système de chariots sont impressionnants de réalisme !

Bref, vous l’aurez compris, j’ai eu l’impression qu’on m’offrait réellement une visite des lieux, le tout bercé par une lumière parfaite, des contrastes doux et précis, un ciel magnifique. Et ce serait un crime de ne pas citer les illustrations qui séparent les chapitres et qui sont de vrais petits portraits d’épouvante, parfaitement adaptés à l’ambiance.

 

WH solarium 1.jpg

WH solarium 2bis.JPG

(Le matériel de lecture et les tablettes n'étaient pas toujours sortis avec les malades)

 

        En revanche le scénario m’a laissée plus sceptique…

Sur le point des concordances médicales, rien à redire : héliothérapie, ultraviolets, thoracoplastie, mort blanche…bref, tout le panel des traitements et du vocabulaire alors plus ou moins en règle nous plongent dans la lugubre atmosphère des lieux. À cela s’ajoute la situation de Doris et Cora qui nous offre une double vision puisque la première est infirmière tandis que la seconde est une jeune malade.

 

        Le premier chapitre est calme, voire lent, mais adapté au décor. On vient d’arriver, on découvre l’endroit et les visions éparses de la petite Cora nous font de belles promesses. Si on connait un peu l’histoire de Weverly Hills, sa perception de l’infirmière, ses questions sur la chambre 502, ses étranges rencontres : tout nous laisse présager un excellent moment, en rapport direct avec les spectres qui aujourd’hui encore rôdent entre ces murs (selon la légende…)

 

WH 3.jpg

 

        Mais déjà, le chapitre deux lui emboite le pas et quelque chose commence à clocher pour moi : certains éléments ne collent plus à l’ambiance, les spectres cèdent la place à la machination des vivants…ça reste agréable, mais ça devient un peu…comment dire... Hollywoodien ? Certes, des réponses sont savamment trouvées pour créer un lien entre les phénomènes et la réputation actuelle du sanatorium, mais je n’y retrouve pas l’image spectrale et lugubre que je m’en étais faite. Même si le tunnel, par exemple, est dès lors très présent, il a tout d’angoissant, certes, mais rien de surnaturel…

 

WH 5.jpgWH 5 bis.jpg

 

        Enfin, le dernier chapitre confirme mes craintes : l’histoire s’éloigne de l’aspect que j’aime…Certes le scénariste se démène pour attribuer une violence certaine au lieu, mais les raisons ne sont pas pertinentes, et je suis clairement déçue. Si cette histoire avait eu lieu dans un autre endroit, oui, pourquoi pas, mais là on est à Waverly Hills ! C’est sans doute moi qui avais rêvé d’autre chose et qui n’aurais pas dû, mais quand même, j’aurais souhaité que certaines célèbres figurent des lieux actuels soient un peu plus présentes…

 

WH enfant 1 bis.JPG

WH enfants 2.jpg

 

        Je dois être honnête, tout était là pour que l’histoire se passe bien, mais à partir de la fin du deuxième chapitre, j’ai compris qu’on revenait sur la terre ferme et ce n’est plus mon domaine de prédilection.

L’auteur souligne à la fin de l’ouvrage que c’est bel et bien l’histoire de Doris et de Cora qu’il a voulu écrire, ce qui explique sans doute ce choix de scénario, mais malgré tout, je suis perplexe…

 

WH fin 2.jpg

 

        Bon, j’arrête là mes tergiversations et je conclus : superbe album, superbe ambiance, mais scénario qui plante un peu la fin ! Oh, et j’allais oublier : si vous êtes du genre « ne touchez pas aux enfants, ça ne se fait pas et gnagnagna » vous pouvez laisser tomber ce livre, il ne vous plaira pas ;) 

 

WH fin.jpg



23/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres