Les Ô troubles

Les Ô troubles

Come out and play, un film de Makinov (mexicain, 2012)

        Beth et Francis prennent quelques jours de congés avant la naissance de leur futur enfant. Malgré les réticences de Beth, Francis insiste pour s'arrêter sur une petite île respirant la tranquillité. Ils découvrent peu de temps après leur arrivée que les lieux semblent habités uniquement par des enfants et que les raisons de cette disparition d’adultes sont bien sinistres…

 

        J’ai choisi ce petit film complètement au hasard, je divague d’un synopsis à un autre…rien ne me donne vraiment envie et puis, ce sera lui parce que le côté mexicain m’intrigue !

Tout commence calmement, mais, très vite quelque chose cloche. Une île, du soleil, une bière et la mer…pourtant, ce n’est pas un petit paradis qui attend ici les protagonistes…Les rues désertes, les hôtels qui semblent avoir été abandonnés il y a peu…tout fait tinter le signal : « Vous êtes dans la m… ! Barrez-vous ! »

En effet, quand l’enfance s’auréole de violence, quand des chérubins rient aux éclats en voyant sauter un œil ou exploser un crâne, non, il ne faut pas rester ! Mais comme toujours, nos acteurs mettent un temps fou à le comprendre… Bien que, étant donné la chronologie des faits, on ne peut pas s’abstenir de souligner une certaine logique dans leur réaction.

 

        Ce qui a de quoi surprendre ici c’est la façon dont sont insérés les événements sombres. On ne s’attend pas (sauf avec visionnage de la bande-annonce bien sûr) à voir ce que l’on voit. Et ce vieillard dont la canne dépasse sur la rue, s’y attendait-il …? Je trouve que c’est l’un des points qui donne du relief (euh, petit relief hein, on n’est pas non plus dans la cordillère des Andes…) au film.

        Par la suite, tout est centré sur une survie et non sur une recherche véritable d’explications. On ne peut s’empêcher d’ailleurs de faire un parallélisme avec les survivals zombies. En effet, les « enfants » sont nombreux et, bien qu’à la base un rejeton soit souvent inoffensif, leur nombre les rend redoutables. Il faut fuir les troupeaux, il ne faut pas chercher le contact devenu impossible avec ces êtres décérébrés (on est zombie là, hein ?). Certaines images, dont celle des mains cognant sur les vitres, sont particulièrement ressemblantes. À cela s’ajoute le fait que, lorsque vous avez à faire à des zombies, parfois vous pouvez en effet assister à l’assassina forcé d’un ou deux enfants…ce qui est souvent mal vécu. Mais ici le problème, c’est que ce sont tous des enfants ! Et bien sûr cette petite main qui pend de la bouche de ventilation…pour cette future maman qu’est l’actrice…pas simple ! Enfin, malgré certaines scènes un peu kitchs, lorsque les gosses « jouent », de manière générale c’est plutôt sympa. À cela s’ajoute l’aspect extrêmement normal de ces petits êtres…point de bave à leurs commissures, point de marque sur leur peau, rien…

Malheureusement, cela ne permet pas au spectateur d’oublier les points noirs de la bande…L’absence de profondeur, le vide qui l’habite. Le gros bémol de ce film reste sans doute ses petits (= litote flagrante) creux scénaristiques…en gros vous pouvez le suivre sans le son et je crois que vous comprendrez aussi bien…la musique et les sonorités sont elles-mêmes peu mémorables.

 

        Pour parler des personnages que dire à part  qu’ils ne sont que très peu nombreux... En fait, nous suivons un couple et c’est à peu près tout. Ils se suffisent à eux-mêmes et au film, sans compter le gain de temps pour l’équipe côté scénario (aspect déjà fort lacunaire) mais ils ne m’ont pas contentée. Des rencontres correctement exploitées auraient sans doute fait mon bonheur, mais elles ne sont jamais arrivées…

La trame de cette bande réserve tout de même une belle surprise, ce qui comble un peu le désert de certaines scènes.

        Pour conclure, ce petit film parvient à donner un ou deux bons ressentis, mais il reste de longues zones creuses…et ne vous attendez surtout pas à une explication…



02/06/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres