Les Ô troubles

Les Ô troubles

Chroniques de Tchernobyl

Synopsis

 

Un groupe jeune cool fun américain (broshing, dents blanches, tailles de guêpes) accepte de se laisser embarquer dans une proposition touristique peu banale: visiter la ville de Prypiat, abandonnée depuis la catastrophe de Tchérnobyl (1986). L'intérêt du voyage? Une ville déserte, pour eux seuls, entièrement conservée. Petite balade, photos, blagounettes, bref, tout commence bien sauf que...surprise...ils ne sont pas seuls! Et là, c'est le survival!

 

 

Bon et bien ça y est, je suis allée voir les "fameuses" Chroniques de Tchernobyl...déçue...

Les décors et l'ambiance générale du film sont plutôt sympas (atmosphère post-apocalyptique, un quotidien vu sous un angle dérangeant puisque tout est désert, abandonné), mais le premier point qui me pose problème c'est: pourquoi ne pas nous laisser apercevoir les habitants!?! Il n'y avait pas de maquilleur sur le tournage? J'aurais vraiment eu envie d'en observer un de près! Peut être est-ce ce que voulait la réalisation, nous laisser un goût de bande annonce? Ce qui d'ailleurs n'est pas sans me rappeler ce que j'ai ressenti lors du précédent film d'Oren Peli Paranormal Activity...

Ceci étant, l'idée développée est riche en possibilités, d'où l'envie que j'avais de voir le film sur grand écran. Peut être un  peu trop imaginative, j'étais partie sur l'idée que le décor serait exploité à fond, les "habitants" un peu plus présents (ceci dit on voit de très beaux chiens!lol) et le suspense poussé jusqu'à l'insupportable...Oui bon, pour tout dire, je n'ai même pas sursauté une fois!! Alors que je suis ce qu'on pourrait appeler une "sursauteuse" de première catégorie ^^ Le décor est quand même magnifique mais finalement...sans surprise...Les habitants apparaissent tardivement et se résument à quelques ombres. Dommage!

Un personnage m'a plu: Uri (Dimitri Diatchenko), à qui on ne sait pas s'il faut se fier et qui finalement, malgré son rôle limité, m'est apparu comme le personnage le plus intéressant du film. Ancien militaire, il fait son affaire des touristes en quête de sensations et semble en savoir plus qu'il ne le laisse entendre. C'est un personnage plus intrigant et moins banal que ces habituels jeunes américains que l'on imaginerait mieux au bal du lycée...

Conclusion, quelques beaux plans (notamment lors de leur arrivée à Prypiat, lorsqu'on découvre la ville) et une scène de "petit suspens" (lorsque Uri se fait grignoter tandis qu'Amanda cherche à se faufiler discrètement vers ses amis...), mais majoritairement déçu par ce survival sans surprise. Voilà...je crois que pour l'instant, à chaud, ce sont mes principales impressions..

 

PS: Ceci étant, merci à tous ceux qui font de nos divertissements leur métier, et qui nous offrent ainsi la possibilité de voir leur film, il en faut du courage pour exposer aux yeux de tous ce qu'on a fait soi même!



31/07/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres